marika bührmann

30 octobre  1er novembre 1997

« Donne-moi la main Je te donne… mon cœur » Ou « Le jeu du Tourniquet » (sculpture sonore) est la retranscription d’une performance réalisée en 1996, dans ma chambre. Je tourne sur moi-même de plus en plus vite selon le principe d’un jeu d’enfant que l’on nomme « Tourniquet » qui consiste à entrainer quelqu’un dans une ronde de plus en plus violente, jusqu’à la chute. Je réalise l’action seule et porte alors un petit dispositif d’enregistrement à proximité du cœur et de la bouche… « Donne-moi la main Je te donne… mon cœur » est le simple fragment d’une petite prière enfantine. L’enregistrement est retravaillé sur quatre pistes pour reconstituer le cercle ultime de l’acte ; accentuer la fragmentation de la voix et de la respiration. C’est d’abord le chuchotement du chant puis la voix, le souffle, la respiration se confondent… Le rythme comme vertige d’un spasme… Le corps parle… Comme une extase.

Marika Bührmann

 

YAN PEI MING // FACIÈS, VISAGES, TÊTES, FIGURES, PROFILS, PORTRAITS, FACES…

8 février  9 mars 1997

art contemporain – Dijon