Archives par mot-clé : benedetto bufalino

archi’versaire

A l’occasion du 70ème anniversaire du C.O.S., Benedetto Bufalino est invité à mener un projet qui place en son coeur la rencontre entre générations.

Le mercredi 7 janvier 2015 dernier avait lieu la soirée anniversaire du C.O.S.
Au programme, il y eut : le dévoilement des maquettes, la lecture des capsules temporelles suivie des discours officiels & de la dégustation des galettes, réalisées par les élèves pâtissiers, dont les ornements étaient inspirés des maquettes.

benedetto bufalino // Supervues 014

12   14 DECEMBRE 2014

L’hôtel Burrhus, hôtel atypique au cœur de Vaison-la-Romaine, est doté de 35 chambres, chacune d’entre elles possédant des dimensions, un mobilier et une atmosphère unique. Depuis 2007, le second week-end de décembre, l’hôtel Burrhus invite des institutions, centres d’art, lieux d’art contemporain, galeries, à réfléchir et à participer à la programmation de Supervues en  proposant à un artiste d’investir l’une des chambres de l’hôtel.

Cette année, nous avons invité Benedetto Bufalino.

Voir son exposition à Interface

benedetto bufalino // tennis en appartement

20 septembre   31 octobre 2014

vernissage • samedi 20 septembre 2014

Interface poursuit son travail de promotion de l’art actuel en ouvrant son lieu à l’intervention de l’artiste Benedetto Bufalino qui, d’habitude coutumier de l’espace public, transforme pour l’occasion l’appartement/galerie dijonnais en un terrain de tennis…

Quand il parle de son travail, Benedetto Bufalino, un sourire dans la voix, est aussi sérieux qu’amusé. Son leitmotiv ? Rendre concret ce qui n’était encore jusque là qu’une intuition nébuleuse et produire ainsi de l’utopie réalisée. Car il s’agit bien de donner lieu à des formes inattendues, appelées à prendre position dans l’espace public par l’intermédiaire d’une technicité héritée sans aucun doute de sa formation de designer d’espace. C’est ainsi que, des arts appliqués à l’art contemporain, son intérêt pour le repérage de contextes ordinaires l’amène à produire en retour, en tant que plasticien désormais, des formes et des situations qui de détournements en manipulations interpellent par leur incongruité situationnelle et appellent à la participation, par leur dimension relationnelle.