Archives de catégorie : interface +

les activités et manifestations autour des expositions

fais pas ci, fais pas ça // ateliers 2011

mardi 5, mercredi 6 et vendredi 7 juillet 2011

Chaque matinée s’articule autour de trois activités et débute par une promenade. Elles ont toutes pour point de départ ; l’observation du paysage urbain. Aussi, les enfants ont abordé les notions d’habitat, d’abris, de refuge, de propriété,
d’espace intime et d’espace public, d’architecture et d’urbanisation…
Chaque matinée se commence par la découverte de quelques œuvres de l’exposition nebenan de Katrin Ströbel. Nous observons les témoignages photographiques et graphiques des “flâneries” de l’artiste, les enfants se livrent à l’interprétation des éléments qu’ils observent et nous faisons des liens entre la pratique de Katrin Ströbel et les ateliers qui vont suivre. Les oeuvres de l’artiste Katrin Ströbel sont pour la plupart issues de ses “flâneries” et promenades. Comme de nombreuses personnes, pour découvrir une ville, Katrin aime se perdre et sortir des parcours touristiques. Aussi chaque matinée commencera par une promenade dans Dijon. A chaque trajet les enfants sont amenés à regarder la ville sous différents angles (regard d’ensemble puis soucis du détail). Les éléments recueillis lors de ces promenades matinales servent d’outils et constituent le point de départ des ateliers.

ONE+ONE // THE ART & ROCK EVENT

16 AVRIL icon-arrow-circle-right  28 MAI 2011

“Il y avait des gens aux Beaux-Arts qui commençaient à avoir des groupes, des noise bands, et je commençais à penser que c’était plus important que l’art, ou que c’était la manière dont on devrait en faire si on était un artiste totalement impliqué. En d’autres mots, si on était un bon étudiant de Warhol.” Kim Gordon

Le rock a été la grande aventure depuis les années 50, l’expérience ultime, marquant durablement nombre d’histoires humaines et artistiques… Fondant du point de vue des anglo-saxons une autre histoire de l’art du XX ème siècle qui va des dadaïstes aux Sex Pistols en passant par les situationnistes (cf. Lipstick Traces de Greil Marcus). Aventure transgressive qui croise celle tout aussi débridée et essentielle du happening et de la performance. Cette année, Bertrand Kelle s’associe à l’appartement/galerie Interface pour une seconde édition aux allures d’un événement fédérant plusieurs structures dijonnaises (Cinéma Eldorado,Why Note,Galerie Barnoud,Le Consortium,Musée des beaux-arts de dijon,Musée Magnin,La Péniche CancaleCafé culturel de La Vapeur,La VapeurGrenier/NeufDeep Inside…). Résultat : Un mois de festivités Art & Rock durant lequel expositions, concerts, cinéma et performances seront marqués par l’électricité du rock…

voir l’exposition à interface dans le cadre de ONE+ONE

lire le programme complet

hylarious darkness // Aymeric Descharrières

SAMEDI 20 NOVEMBRE 2010

PROGRAMMÉ PAR WHY NOTE

Hylarious Darkness

Aymeric Descharrières : Saxophones, effets et machines

Musicien aguerri aux différentes formules de jeu, du duo au big band, en passant par sa nouvelle formation en quartet, Aymeric Descharrières est un saxophoniste et un multi-instrumentiste qui possède bien plus d’un tour dans son sac à musique : trublion punk/rock polonais avec Point Zero, il invente aussi des ciné-concerts décalés avec Japanese Kiss ou joue un magnifique homme orchestre avec la compagnie des 26000 Couverts.

fais pas ci, fais pas ça // ateliers 2010

lundi 12 juillet  > le coup du hasard ?
Les activités de cette matinée prennent pour point de départ l’idée de l’expérimentation de la matière. L’un des sculptures étant en terre, nous travaillons avec l‘agile et tentons de donner forme à partir d’un processus de création commun. Dans un premier temps, nous fabriquons des ronds de différents diamètres. Ensuite nous disposons trois pétales sur une planche
que nous donnons à notre voisin qui lui viendra ajouter trois autres pétales et ainsi de suite. Cette manipulation permet de créer en groupe. Chacun doit composer avec la marque de l’autre. La notion d’auteur se dissout. Elle réapparait lorsque
chaque enfant se réapproprie une sculpture en lui donnant un titre.

¡Mani’fiesta ! LE MANIFESTE DE L’ABSURDITÉ CASTELLIENNE

JEUDI 22 AVRIL 2010

Mani’fiesta a débuté fin 2009 avec la découverte du travail de Joël Hubaut, concrétisée soit par une rencontre, soit par la visite de l’exposition Les ponpons de Dijon. Certains élèves ont réalisé une interview diffusée le samedi 16 décembre 2009 sur radio CultureS Dijon.

Comme dans chaque projet mené par le Lycée Le Castel et Interface, ¡Mani’fiesta ! se conclut par une restitution spectaculaire. Joël Hubaut, artiste connu, entre autres pour ses déclamations poético-provocatrices, le thème du manifeste s’est alors imposé. Ce sujet a permis de faire appel aux disciplines littéraires. Les élèves ont ainsi étudié les manifestes et formes d’écriture avant-gardistes.

M.E.T.S. 2 // projection vidéo

MARDI 17 NOVEMBRE 2009

projection, rencontre pop-corns et lancement de M.E.T.S. 2.

mardi 17 novembre à 18h dans l’amphithéâtre de l’école nationale supérieure d’art de Dijon. Une proposition de Interface / Autour de la Terre présentée par Francisco Ruiz de Infante.

Dans le cadre du Mois du documentaire à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon : 3, rue Michelet – 21000 Dijon

fais pas ci, fais pas ça // ateliers 2009

13 – 15 – 17 JUILLET 2009

Ces ateliers chercheront à questionner le regard de l’enfant sur la peinture et les lieux d’exposition ainsi qu’à les sensibiliser, par l’expérience, à d’autres formes de pratiques plastiques. Les enfants seront amenés à regarder l’espace, les couleurs en refaisant ou expérimentant des notions présentes dans le travail des artistes. Des bilans visuels seront régulièrement proposés aux cours des trois matinées et une présentation générale au centre Tivoli est prévue à la fin de la semaine pour conclure le projet. Tout au long de la semaine, les enfants seront invités à travailler soit de manière individuelle soit en petits groupes en fonction des ateliers, et ce afin de les amener à une pratique autonome et à l’écoute de leur propositions.