architecture-anniversaire

A l’occasion du 70ème anniversaire du C.O.S., Benedetto Bufalino est invité à mener un projet qui place en son coeur la rencontre entre générations.

Le mercredi 7 janvier 2015 dernier avait lieu la soirée anniversaire du C.O.S.
Au programme, il y eut : le dévoilement des maquettes, la lecture des capsules temporelles suivie des discours officiels & de la dégustation des galettes, réalisées par les élèves pâtissiers, dont les ornements étaient inspirés des maquettes.

fais pas ci, fais pas ça // 2014

L’art contemporain est perçu comme peu accessible sinon comme une pratique élitiste. Aussi, nous avons constaté que le jeune public avait peu accès aux pratiques contemporaines.
Dans l’appartement/galerie Interface, nous avons à cœur d’accueillir chaque personne comme si elle venait nous rendre visite et souhaitons ainsi démystifier la rencontre avec l’œuvre. Celle-ci doit être spontanée et décomplexée. Nous partons du principe et sommes convaincus que l’art contemporain est accessible à tous, aux plus petits comme aux plus grands.

exposition de Lise Duclaux
mardi 22 avril 2014 – matinée – vacances de pâques
mercredi 23 avril 2014 – vacances de pâques

exposition de Simon Feydieu
mardi 8 juillet 2014 – vacances estivales
vendredi 11 juillet 2014 – vacances estivales

exposition de Benedetto Bufalino
mardi 28 octobre 2014 – vacances de la Toussaint
mercredi 29 octobre 2014 – vacances de la Toussaint

Ces ateliers sont réalisés en partenariat avec le centre de loisirs Tivoli.

benedetto bufalino // Supervues 014

12   14 DECEMBRE 2014

L’hôtel Burrhus, hôtel atypique au cœur de Vaison-la-Romaine, est doté de 35 chambres, chacune d’entre elles possédant des dimensions, un mobilier et une atmosphère unique. Depuis 2007, le second week-end de décembre, l’hôtel Burrhus invite des institutions, centres d’art, lieux d’art contemporain, galeries, à réfléchir et à participer à la programmation de Supervues en  proposant à un artiste d’investir l’une des chambres de l’hôtel.

Cette année, nous avons invité Benedetto Bufalino.

Voir son exposition à Interface

benedetto bufalino // tennis en appartement

20 septembre   31 octobre 2014

vernissage • samedi 20 septembre 2014

Interface poursuit son travail de promotion de l’art actuel en ouvrant son lieu à l’intervention de l’artiste Benedetto Bufalino qui, d’habitude coutumier de l’espace public, transforme pour l’occasion l’appartement/galerie dijonnais en un terrain de tennis…

Quand il parle de son travail, Benedetto Bufalino, un sourire dans la voix, est aussi sérieux qu’amusé. Son leitmotiv ? Rendre concret ce qui n’était encore jusque là qu’une intuition nébuleuse et produire ainsi de l’utopie réalisée. Car il s’agit bien de donner lieu à des formes inattendues, appelées à prendre position dans l’espace public par l’intermédiaire d’une technicité héritée sans aucun doute de sa formation de designer d’espace. C’est ainsi que, des arts appliqués à l’art contemporain, son intérêt pour le repérage de contextes ordinaires l’amène à produire en retour, en tant que plasticien désormais, des formes et des situations qui de détournements en manipulations interpellent par leur incongruité situationnelle et appellent à la participation, par leur dimension relationnelle.

simon feydieu // la salle de baldes demoiselles coiffées

6 juin  icon-arrow-circle-right 19 juillet 2014

vernissage • vendredi 6 juin à partir de 18h

La salle de bal des Demoiselles coiffées (page u) utilisent un procédé de réhabilitation des débris de l’intervention. Une matériologie ad hoc donc. Un art du Finish Dusty. Connaissant bien l’économie des expositions, au sens de système et de régime, Simon Feydieu en exploite les processus aussi bien que l’esthétique. Il privilégie celle du montage créant des installations qui semblent en devenir ; le chantier avant ou après l’exposition. Jamais vraiment figé. Et en prolongement de cette esthétique du devenir, il fait souvent intervenir une composante temporelle liées à de la matière organique.

mathieu arbez-hermoso // documents

1ER  icon-arrow-circle-right 30 MARS 2014

”That’s another thing we’ve learned from your Nation,” said Mein Herr, “map-making. But we’ve carried it much further than you. What do you consider the largest map that would be really useful ?”

“About six inches to the mile.”

jad amalou, timothé defives et axel roy // Marteau, Crayon, Pinceau

30 janvier  icon-arrow-circle-right  15 février 2014

Ce qui traverse ces oeuvres d’étudiants de 5e année à l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon, présentées, à la galerie Interface, c’est la méticulosité avec laquelle elles ont été construites. Durant leur processus de création il y a eu, pour chacune d’elles, un long temps d’élaboration où l’endurance de celui qui fabrique a été mise à l’épreuve.

sophie dejode & bertrand lacombe // la société étrange

7 DÉCEMBRE 2013  icon-arrow-circle-right 18 JANVIER 2014

(…) L’idée d’être écrasé par un simple pot de moutarde me paraissait fascinante. J’étais petit, mais moins qu’eux, c’était déjà ça. Cette sensation surprenante de distorsion sensible de ce qui nous sert de réalité ne se produit aujourd’hui qu’avec plus de parcimonie. Cela arrive quand, très rarement, je me rends dans un supermarché Métro et me surprends à rester en admiration devant un pot de cinquante kilogrammes de condiment. Cela arrive quand, encore plus rarement, je pénètre dans une exposition de Sophie Dejode et Bertrand Lacombe. On y trouve parfois de la moutarde, parfois des hot-dogs aussi (…).

appartement/galerie art contemporain à Dijon