Archives de catégorie : évènements extérieurs

On nous invite !

benedetto bufalino // Supervues 014

12   14 DECEMBRE 2014

L’hôtel Burrhus, hôtel atypique au cœur de Vaison-la-Romaine, est doté de 35 chambres, chacune d’entre elles possédant des dimensions, un mobilier et une atmosphère unique. Depuis 2007, le second week-end de décembre, l’hôtel Burrhus invite des institutions, centres d’art, lieux d’art contemporain, galeries, à réfléchir et à participer à la programmation de Supervues en  proposant à un artiste d’investir l’une des chambres de l’hôtel.

Cette année, nous avons invité Benedetto Bufalino.

Voir son exposition à Interface

thomas fontaine // Supervues 012

DU 14 – 16 DÉCEMBRE 2012

Pour SUPERVUES 012, nous proposons le travail de Thomas Fontaine.

Courant décembre, l’hôtel Burrhus affiche complet afin d’accueillir artistes, galeries, centres d’art, collectionneurs et associations en prenant les allures d’une mini-foire d’art contemporain, Supervues. Environ trente-cinq artistes sont sélectionnés afin de montrer ou de faire découvrir leur travail. Chacun dispose d’une chambre tirée au sort et numérotée, avec l’opportunité d’habiter le lieu comme il le souhaite. Seule contrainte : garder le lit afin qu’il puisse être logé dans l’hôtel. Une « carte blanche », une occasion de métamorphoser une partie de notre quotidien et de séjourner dans l’intimité d’une œuvre d’art. La complexité des rapports entre la création et l’espace domestique se dévoile.


Supervues 011 // lidwine prolonge

Interface invite l’artiste LIDWINE PROLONGE dans le cadre de la 5ème édition de Supervues, Hôtel Burrhus, Vaison-la-Romaine

Performance Soylent System de Lidwine Prolonge

« Quelques-uns tentent l’expérience. Un laps de temps s’écoule, quelques paroles sont échangées, à voix basse, entre les visiteurs qui se connaissent ou se rencontrent. Des regards étonnés, amusés, parfois inquiets se croisent. On finit par comprendre que quelque chose se joue derrière la porte, une mécanique que l’effet de surprise nous a empêché de percevoir. Régulièrement, cette porte s’ouvre […]. »*

Appartement n°4

Dans la chambre, objets – vestiges ou anticipations – et expérimentations recomposent un appartement singulier. (invitée spéciale Lola Drubigny)

* Extrait du texte de Cécile Desbaudard, Soylent System, performance de Lidwine Prolonge, 29 février 2008, paru dans le journal horsd’oeuvre n°23

ONE+ONE // THE ART & ROCK EVENT

16 AVRIL icon-arrow-circle-right  28 MAI 2011

“Il y avait des gens aux Beaux-Arts qui commençaient à avoir des groupes, des noise bands, et je commençais à penser que c’était plus important que l’art, ou que c’était la manière dont on devrait en faire si on était un artiste totalement impliqué. En d’autres mots, si on était un bon étudiant de Warhol.” Kim Gordon

Le rock a été la grande aventure depuis les années 50, l’expérience ultime, marquant durablement nombre d’histoires humaines et artistiques… Fondant du point de vue des anglo-saxons une autre histoire de l’art du XX ème siècle qui va des dadaïstes aux Sex Pistols en passant par les situationnistes (cf. Lipstick Traces de Greil Marcus). Aventure transgressive qui croise celle tout aussi débridée et essentielle du happening et de la performance. Cette année, Bertrand Kelle s’associe à l’appartement/galerie Interface pour une seconde édition aux allures d’un événement fédérant plusieurs structures dijonnaises (Cinéma Eldorado,Why Note,Galerie Barnoud,Le Consortium,Musée des beaux-arts de dijon,Musée Magnin,La Péniche CancaleCafé culturel de La Vapeur,La VapeurGrenier/NeufDeep Inside…). Résultat : Un mois de festivités Art & Rock durant lequel expositions, concerts, cinéma et performances seront marqués par l’électricité du rock…

voir l’exposition à interface dans le cadre de ONE+ONE

lire le programme complet

M.E.T.S. 2 // projection vidéo

MARDI 17 NOVEMBRE 2009

projection, rencontre pop-corns et lancement de M.E.T.S. 2.

mardi 17 novembre à 18h dans l’amphithéâtre de l’école nationale supérieure d’art de Dijon. Une proposition de Interface / Autour de la Terre présentée par Francisco Ruiz de Infante.

Dans le cadre du Mois du documentaire à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon : 3, rue Michelet – 21000 Dijon