Archives de catégorie : Interface expose les étudiants de l’ENSA Dijon

Interface expose les étudiants de l’ENSA Dijon, les Beaux-Arts .

hugo capron, marianna capuano, miléna cortet, pierre larive, clément rousseau, shin-yu liao // Tenir/Trouer les murs

26 mars  09 avril 2015

vernissage • jeudi 26 mars 2015

hugo capron • marianna capuano • miléna cortet • pierre larive • clément rousseau • shin-yu liao

Tenir/Trouer les murs

Dans le roman fantastique de Danielewski, La Maison des feuilles 1, les murs de la maison semblent se déplacer, ouvrant des espaces, des trous sombres dans lesquels plonger fait découvrir des mondes inconnus. C’est là que se forment des images plus mentales que concrètes, là d’où celles-ci peuvent aussi sortir. Comme le précise Fernand Deligny à propos de son film Le Moindre geste : …surtout, n’oubliez pas les trous. S’il n’y a pas de trous, où voulez-vous que les images se posent, par où voulez-vous qu’elles arrivent ?

Ainsi, les six artistes présentés en cette fin mars 2015 à la Galerie Interface pourraient-ils se rassembler sous les auspices de ces deux auteurs, évoquant leur statut ambigu de « jeune artiste », statut autrefois dévalorisant et maintenant au sommet de la considération.

  1. Mark Z. Danielewski, La Maison des feuilles, trad. Christophe Caro, Paris, Denoël, 2002.  (back)

jad amalou, timothé defives et axel roy // Marteau, Crayon, Pinceau

30 janvier  icon-arrow-circle-right  15 février 2014

Ce qui traverse ces oeuvres d’étudiants de 5e année à l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon, présentées, à la galerie Interface, c’est la méticulosité avec laquelle elles ont été construites. Durant leur processus de création il y a eu, pour chacune d’elles, un long temps d’élaboration où l’endurance de celui qui fabrique a été mise à l’épreuve.

Entre poire et fromage #5 // edouard lebourgeois, emmanuelle ly et mathilde rachet

20  icon-arrow-circle-right  29 janvier 2011

A l’origine, l’expression « Entre poire et fromage » désigne un moment de conversation libre et détendu, comme on en trouve vers la fin d’un repas. Au Moyen-Age, lors des grands banquets, le fromage se mangeait après les fruits. Et entre les deux, on servait le vin. Cet instant nous intéresse car il marque un changement. L’ivreté s’installant, la soirée devient plus conviviale et propice à l’élaboration de grands projets. C’est désormais le titre du cycle organisé en partenariat avec l’école nationale supérieure d’art de Dijon. A chaque nouvelle édition, en étroite concertation avec Lydie Jean-Dit-Pannel, Interface invite quelques étudiants à présenter un ou plusieurs projets dans le cadre d’une exposition collective.

Entre poire et fromage #1 // sophie pouderoux, antoine renard, julien munschi & léa lebricomte, lucie mercadal, leï yang, marie aerts, malo hotrell

16 mai icon-arrow-circle-right  23 mai 2008

C’est la première fois que nous invitons des artistes encore étudiants. Cette exposition est une initiative portée par l’école nationale supérieure d’art de Dijon et Interface. Pour cet évènement un peu spécial, nous avons souhaité travailler avec un enseignant de l’école. Aussi, en concertation avec Lydie Jean-Dit-Pannel, vidéaste, nous invitons :

Sophie Pouderoux • Antoine Renard • Julien Munschi