Archives de catégorie : 2015

expositions de l’année 2015.

catalogue rétrospectif 1995-2015

Cet ouvrage est une compilation de 20 ans d’exposition. Le choix a été de retenir un seul visuel par événements durant lesquels 364 artistes se sont passés le relais au fil de 129 expositions. Un moyen pour nous de réunir tout le monde, nos deux lieux dijonnais, dans un format « Poche, type Polaroïd »  qui colle à notre échelle et à notre côté domestique.

 

Interface 1995-2015
Format fermé 112 x 135 mm
264 pages couleurs
Edition à 500 exemplaires

Prix de lancement :
10  au lieu de 15 € (+4€ de frais d’envoi)

Formulaire de pré-commande :

Vous pouvez aussi  imprimer cette page et la renvoyer par courrier avec votre chèque au nom de “ASSOCIATION INTERFACE”  à :

ASSOCIATION INTERFACE
12 rue chancelier de l’hospital
21000 dijon

Cette publication a reçu une contribution spéciale de la Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne, ministère de la culture et de la communication.

cécile bart

7 novembre 2015  9 janvier 2016

vernissage • samedi  7 novembre 2015 à partir de 11h

fermé du 24 décembre 2015 au 01 janvier 2016

ouvert du mercredi au samedi de 14h à 19h

Il y a des projets qu’il faut savoir mûrir ! Invitée il y a environ huit ans, Cécile Bart nous fait l’honneur, pour nos 20 ans d’existence, d’habiter notre appartement/galerie.

Didier Trenet / Supervues

18  20 décembre 2015

Hôtel Burrhus  1 place Montfort • 84110 Vaison la Romaine

ven. 18., sam. 19. et dim. 20 décembre 2015
ven. de 18h à 21h • sam. de 11h à  21h • dim. de 11h à 18h

Pour cette édition 2015 de Supervues, Interface invite l’artiste Didier Trenet à habiter non pas l’appartement, mais la chambre n°35 de l’Hôtel Burrhus.

 

Erwin Wurm / au Frac Bourgogne

31 octobre  23 décembre 2015

vernissage • vendredi 30 octobre 2015 à partir de 18h

Boutique des Bains du Nord • 16, rue Quentin, 21000 Dijon

ouvert  le mer., jeu. et dim. du 14h30 à 18h • vend. de 14h30 à 19h• sam. de 11h à 18h

Regards croisés entre les œuvres de deux collections : Celle du FRAC Bourgogne et la collection d’éditions HORSD’OEUVRE. Pour cette première, le FRAC Bourgogne et l’appartement/galerie Interface se réunissent autour de l’œuvre d’Erwin Wurm.

 

 

soirées projection

Soirées projections
19 septembre 2015 à partir de 20h30 (entrée libre, réservation obligatoire : 03 80 67 07 82)

Dans la cadre des Soirées projections initiées par Le Pôle d’Art Contemporain de Dijon, nous vous invitons, samedi 19 septembre à l’église Saint-Philibert (rue Michelet – Dijon).

Lors de cette soirée, nous programmons les vidéos de Jérôme Giller et Robert Milin.

– “Déplacement Lille Métropole”, 2012 / Déplacement Wien, 2012 de Jérôme Giller et Kim Bradford. Durée 15 et 13 mn

– “Une Soupe en Automne”, 2015 de Robert Milin. Durée 9:28 mn

voir toute la programmation des Soirées Projections

robert milin // Solutions pratiques, Solutions non pratiques

13 juin  20 septembre 2015

vernissage • samedi  13 juin 2015 à partir de 18h

ouvert du mercredi au samedi de 14h à 19h • ouvert pour les journées du patrimoine le dimanche 20 septembre de 14h à 18h

Solutions pratiques, Solutions non pratiques

A la galerie Interface, Robert Milin présente pour la première fois une exposition entièrement consacrée à son œuvre intitulée : Solutions Pratiques et Solutions Non Pratiques.

Le fil conducteur de cette œuvre est la solution pratique, c’est-à-dire une petite invention permettant de régler un problème dans l’espace du quotidien (cuisine, salle de bain, chambre jardin…). Ce problème sans être intime est suffisamment particulier pour que le design ne s’en soit pas emparé. Pour Solutions Non Pratiques, les inventions cette fois-ci sont plutôt constitutives de « ratés » et d’équivalents à l’idée du « provisoire qui dure ».

Impression soleil couchant // pierre beloüin & p. nicolas ledoux

18 avril 23 mai 2015

vernissage • samedi  18 avril 2015 à partir de 18h

Impression soleil couchant

Aborder l’espace d’un appartement comme espace d’exposition est un glissement qui correspond à nos pratiques artistiques, celle du déplacement en particulier, du décalage aussi, de la confusion, du mélange des genres. 
Ni duo, ni solo, nous intervenons ensemble, pour et à l’encontre, imaginant des protocoles, des formes, des positions qui se figent dans le cadre de l’exposition, comme un instantané d’une relation étrange, d’un dialogue en échos, d’une expérimentation floue. 
La finalité n’est pas de produire des œuvres mais une succession d’éléments, éphémères ou non : textes, formes, objets, affiches, sons, images, cartons d’invitations, vidéos… Qui documentent avec plus ou moins d’adhérence une réalité – avec le temps – de plus en plus fictive.
Nous déménagerons donc… Avec nos affaires.
Il a fallu discuter, beaucoup, pour savoir comment et pourquoi, échafauder des scénarios, inscrire cette occupation inédite dans notre histoire.

On a conclu, à la manière de signer un bail : On laissera l’appartement blanc.